Ma photo
Cez et Hugo-mother and son- make Interior Design and Furniture. Their inspiration came from their life around the world and their mood...Enjoy guys !!!!! Notre vie en Bande Dessinée ....

05 janvier 2007

Symbiose thélépathique...



Sur une idée originale de Hugo...Ça promet!!!!

5 commentaires:

bidouille a dit...

hé ! il a de qui tenir le petit ;)

Grim a dit...

Remarquons tous les habits de la dame, enfin de la demoiselle, de sa meuf ... celle qu'a des nichons koa !!
et analysons... on voit aiséement Ô combien elle represente pour notre ami Drawer ( mon frere mon sang sa bite) l'élement feminin castatreur. Tout d'abord elle est RAYEE, tels les bareaux d'une prison. Ensuite, ELLE porte la ceinture au sens propre et sale du terme, en effet elle a sa main dedans et se gratte sans doute les scouilles...

Posté par Grim, 06 janvier 2007 à 00:06
Remarquons tous les habits de la dame, enfin de la demoiselle, de sa meuf ... celle qu'a des nichons koa !!
et analysons... on voit aiséement Ô combien elle represente pour notre ami Drawer ( mon frere mon sang sa bite) l'élement feminin castatreur. Tout d'abord elle est RAYEE, tels les bareaux d'une prison. Ensuite, ELLE porte la ceinture au sens propre et sale du terme, en effet elle a sa main dedans et se gratte sans doute les scouilles...

Posté par Grim, 06 janvier 2007 à 00:13
Qu'a donc voulu dire ici notre ami Drawer (mon frere, son sang, sa bite, mon argent) en arborant ainsi le masque de chair de Leatherface ? Qu'il aurai voulu être quelqu'un d'autres ? Qu'il est composé de plusieurs facettes ? Qu'il aurait voulu jouer dans un film d'horreur minable et sans budget ? Qu'il aurait voulu être un artiste ? Pour pouvoir dire pourquoi j’existe ? Drawer se représente ici vêtu de rose, veut-il exprimer la féminité qui est en lui, et le combat intérieur qu'il mène de façon permanente avec la masculinité, le truc là qu'il est debout avec une tronçonneuse à menacer sa copine pour éxecuter les tâches ménagères ?

Posté par Monsieur K, 06 janvier 2007 à 00:14
Drawer est un nom responsable, beau, integre, et viril.


Beau paske le rose lui sieds za merveille ! et il ose et il affirme sa non homosexualité latente ! il porte au dessus de tout ca une cravate si noire qu'on pourrait croire que c'est une ombre isocèle ou encore un gobage de flan raté malgrés son aissonement au poivre pour qu'il sorte par le nez.

Integre paskil porte un masque. Il est bo sous son masque. c'est un fait indeniable et avec un mars ou trois m&n's ( relou a ecrire ca;...) il vous le prouve.

Viril, paske meme si affublé d'ustensile divers et iconaclaste telle le stylo bille, ou dans ce cas ci present la dentelle a merde, on voit clairement que dans son ombre, son phallus d'acier vombrit et s'insoumets au loi Gravitatesque

Posté par Grim, 06 janvier 2007 à 00:23
Cette note peut elle représenter une métaphore subtil mais néanmoins frappante du combat de Drawer contre la société de consommation ? Et ainsi se ramener les punkies visiteurs du blog à Paka ? En effet l'ennemie, celle qui se met en travers de la conduite du protagoniste, la meuf quoi, regarde la télévision affublée d'une télécommande qu'elle caresse fêlinement de ses mains douces, et ainsi Drawer nous montre ici à quel point le medium télévisé, moyen de soi disant communication qui est de tout les foyers français, est une barrière justement à toute forme de discussion, l'ami-héros cherche à détourner sa tendre moitié du côté obscur en la ramenant à des activités pour lesquelles elle est faîte de manière innée de par sa condition mammaire. Ceci étant et chaque héros a sa part de démagogie on signalera que le canapé, principal outil pour construire une non vie devant la télé, est marqué de son nom sur le côté droit, ainsi il participe éponymement, et je n'ai aucune raison d'utiliser ce terme, à l'engrenage makiavéluke dans lequel se perd l'innocence.

Posté par Monsieur K, 06 janvier 2007 à 00:24
Remarquez les volets dans la premier residus phlylacterials, le premier carré a droite, enfin la premier case à bite


le volet donc represente la protection que son logis offre à Drawer (mon frere, son sang, sa bite, mon argent, sa soeur).
Ils sont marrons, donc en bois ou en merde sechée, franchement rayés, et cassé vers le bas
le BAS AHAHAHAHAHAH voila l'indice ! les points de rupture dans le cerveau de notre ami integre ne se trouvent en aucun cas vers l'avenir, vers une possible ouverture sociale dans le monde du showbizz, de la bite et des pubs,non.. Drawer et pret a tout cela, il n'a pas peur, IL NA PAS PEUR DE JOUER A LA WII et de se sentir ridicule a tenir la raquette... non


c'est bien plus profond, cette dechirure profonde du bas du volet, volet rappelons le qui represente la protection face au monde exterieur avide, rapacce fourbe et partiellisant, ce fosée perforateur du BAS du volet symbolise son enfance, ses racines, sa jeunesse fracassé, comme on fraccasserai un morceau de sucre de canne alors que c'est degueulasse que ya que les putes d'hippies qui peuvent bouffer ca...

Posté par Grim, 06 janvier 2007 à 00:24
Soyons grammériens le temps d'un commentaire, et n'oublions pas que CA VA COMMENTER. Drawer (mon frère, son sang, sa bite, mon argent, sa soeur, www.paka-blog.com, mon corps, mon âme, grüt cirkus, comme un soldat ou une star de cinéma), Drawer donc, fait UNE seule faute d'orthographe, (non pas comme Grim et moi même qui en faisons des milliers) qui pourrait être assimilée à un lapsus, et je dis bien lapsus et non lapin, ou phallus. La tendre touche de féminité de ce récit, autrement dit la meuf, dit "je la feraiS", il s'agit donc non pas d'une conjugaison au futur, mais d'un conditionnel, c'est à dire que ça se fera peut-être, hypothétiquement parlant, pas sûr, etc. Drawer nous fait donc comprendre subtilement, et c'est tout à son honneur qu'il a un sexe énorme, j'ajouterai qu'il vaut mieux finir un argument par une conclusion qui n'a aucun rapport que par une chute trop prévisible. Mais que remarque-t-on encore ? car ça va commenter, c'est sûr.

Posté par Monsieur K, 06 janvier 2007 à 00:35
Remarquer le manque flagrant de detail sur ces deux cases... c'est a ce genre de détail (HE !) qu'on apprecie a sa juste valeur toute le flegme anglais de Drawer (mon frere, son sang, sa bite, mon argent, sa soeur, www.paka-blog.com), toute cet ingeniosité bicéphale, ce dehanchement necrophilaire si peu frileux à chier sur le superflu et l'inutile.

bien qu'il ait une copine, je vous l'accorde.

Bref, il n'y a qu'un seul détail ménosclausé et gratuit. le carré sur la tronconneuse. é é é et qu'est ce que ca signifie ca ? hein ? qu'ets ce que ca SIGNIFIE CA PUTE !!

ca signifie que Drawer est un homme sage, prévoyant et credible ( viril bo et integre cest deja fait ....)
Il sait que pour faire BRRrrr la tronconneuse a besoin d'un combustible quelconque. Que a tout bruit demande sa source, il n'y a pas de rot sans fumée, de coca cola sans St Graal, de Maxime sans Paka. Ce genre de chose s'oublie dans la beurksphere

Larry a dit...

Changement de sujet...

MDR ! Je reconnais l'humour d'Hugo...

(j'ai vu la tronche qu'il fait sur les tofos)

Isa a dit...

Salut vous 2!
Nous sommes de retour de vacances - 15 jours sans Internet ni téléphone: ça nous change!! je viens de récupérer mon retard... je suis contente de voir que vous êtes en famille, j eme suis gardé le meilleur pour la fin: je vais voir les photos :)

Je vous souhaite a tous les deux une belle et heureuse année 2007 pleine de joies eet de plaisir chaque jour! Encore un énorme merci de nous faire suivre vos aventures avec tant de talent :) Ma toursette, tu nous manques !

Bises
Isa

Cez a dit...

Ouai...il parait qu'il s'ennui le monsieur, alors il poste ca sur tous les blog!!!
Merci Isa...plein de bisous a vous 2 et peut etre un BB a venir hein?